Présentation

Nicolas P. (Fondateur)

En juin 2006, Nicolas Pagès achète son premier appareil photo, c’est un numérique, un Canon 350D. Du jour au lendemain, il décide de s’essayer à la photographie, alors qu’il n’y connaissait absolument rien. Ses premiers pas sont flous… il tâtonne, mais rapidement la netteté apparaît sur ses clichés. Impatient, il désire apprendre encore plus…. et plus rapidement.

Un seul moyen : pratiquer à plusieurs et s’enrichir des connaissances des uns et des autres !

Il recherche alors une association photo sur Toulouse intramuros mais cela ne court pas les rues, la seule qu’il trouve lui demande d’envoyer un dossier et de passer un entretien…, une méthode allant à l’encontre de l’esprit associatif.

Alors pourquoi ne pas monter sa propre association !

En novembre 2006, il essaye d’en créer une avec des personnes volontaires et le projet de bâtir, à terme, un grand festival photo sur Toulouse, avec création d’emploi. En janvier 2007, les ambitions ont été revues à la baisse, rêver c’est beau, mais pour éviter de casser la passion, évitons les contraintes.

Nicolas finit par trouver 11 motivés. Poussière d’image naît officiellement à la préfecture le 12 avril 2007. Dès le départ, ces 12 membres ont choisi d’en faire une association pour tous !

Partage, échange, solidarité, créativité, on mélange les débutants avec les confirmés, on favorise le lien social, l’esprit amical voire familial, l’esprit collectif, sans aucune discrimination possible, le tout autour d’une même passion : la photographie !

Ils étaient donc 12 au départ, nous voilà 255 plus de dix ans après…

Depuis le début de la saison 2017-2018 l’association est présidée par Laurent Vigliéno. Voici son histoire photographique  :

Laurent Vigliéno Président

“J’ai découvert la photo, enfant en colonie de vacances, grâce à un moniteur polonais qui animait un atelier d’initiation au développement et tirage argentique en NB. Est-ce la magie de l’apparition de l’image et l’accent étranger qui m’ont donné l’envie de pratiquer la photo et de voyager à travers le monde à la rencontre des populations et des cultures différentes ?….dans tous les cas, ma pratique photo a débuté en même temps que les voyages. Elle m’a conduit de l’argentique au numérique, en passant par les diaporamas, le super 8 et la vidéo…..
Je suis arrivé à Poussière d’image il y a 3 ans pour enfin apprendre la photo. J’y ai découvert de multiples facettes, ma préférence reste quand même les scènes de vie spontanées que j’ai pu enrichir lors des reportages très variés et de la photo de rue….En studio,j’ai été intéressé par le packshot culinaire ( miam ! ) ou d’objets car celui-ci était moins difficile à diriger qu’un modèle !….maintenant, il me manque beaucoup de pratique même si Poussière d’image m’a fait progresser……mais pour cela il me faut trouver du temps dans mon organisation , ce qui n’est pas évident !…
Parmi d’autres activités que j’occupe dans le BTP ( Bénévolat à Temps Plein ), j’ai intégré le CA de Poussière d’image il y a 2 ans, et depuis le 14/09/17 vous m’avez fait confiance pour succéder à Daniel Boyé à la Présidence. Militant de toujours, j’essaye d’apporter mes expériences et compétences associatives, bien plus grandes que celles en photo, au bénéfice de tous les adhérents.
Poussière d’image est une belle association, c’est chacun de vous, c’est le CA….alors tous ensemble continuons à la faire bien vivre et évoluer !….”

A ce jour, plus de 700 personnes ont été adhérentes à Poussière d’image. En nombre d’adhérents, d’activités et de ses fréquences, Poussière d’image est une importante association de la région Occitanie ! Cela va bien au-delà de toutes les espérances initiales. Mais la quantité ne garantit pas forcément la qualité. Sans aucune prétention, nous pouvons affirmer que la qualité est aussi présente chez nous ! Nos activités connaissent du succès avec des animateurs bénévoles compétents . Certaines photographies de nos adhérents sont appréciées, parfois récompensées, notamment lors des compétitions organisées par la Fédération Photographique de France .

Nombre de nos  photographes progressent sans cesse. Mais lorsque nous parlons de qualité, nous parlons surtout de qualité humaine, celle qui permet à tout un chacun d’apporter un plus à l’autre, toujours dans la bonne humeur, jamais à contrecœur, toujours avec passion !

Car Poussière d’image, c’est avant tout une histoire de passion, ponctuée de rencontres enrichissantes et plaisantes, de partages.

Il n’y a aucune raison que cela s’arrête et cela grâce à tous les adhérents !