Le zenit Russe

Le zenit Russe qui en son temps a fait le bonheur de bien de photographe amateurs

Certains adhérents et amis de Poussière d’image m’ont fait savoir qu’il avait eu dans leurs jeunes années comme premier reflex 24×36 un Zenit. Pour Dan, André, et bien d’autres  mais aussi pour vous tous, j’ai décidé de vous parler un peu de l’histoire de cet appareil photo singulier qui a eu beaucoup de succès auprès des photographes amateurs.

 Les modèles les plus importés en France furent  les Zenit E, B et TTL mais l’histoire du Zenit est bien plus importante que nous l’imaginons. Depuis le premier prototype de 1950 au  Zenit Surprise MT1 de 1979 une foule de modèles ont été commercialisé dans toute l’Europe et plus particulièrement dans les pays de l’Est.

L’usine KMZ est née en février1942 à Zavod, après nombre de péripéties durant la deuxième guerre mondiale la production avait repris. Avec  les Zorki après 10 ans d’expérience KMZ a révélé au monde la renaissance de l’industrie photographique soviétique. Avec le Zenit l’usine annonce clairement son intention de devenir leader de la production de matériel photographique de qualité.

En 1950 et 51 le prototype du Zenit est produit à 6 exemplaires puis en 1952 un autre prototype  qui préfigure les appareils de série sera suivi d’un troisième en 1953 qui sera produit à quelques centaines d’exemplaires.Il possèdera la pause B et des vitesses du 1/25 au 1/500 et sera en aluminium moulé.

En  1955 et 56 la production en série débute avec le Zenit produit à 39019 exemplaires, puis viendra le Zenit C avec obturateur synchronisé (232949 ex.) et le Zenit  3(81776 ex.). Jusqu’en 1962 plusieurs modèle avec des évolutions parfois mineures se succèdent , Zenit 3 à tourelle trois objectifs, Kristall et Kristall 2. puis en 1960 le Zenit 3 M sera commercialisé jusqu’en 1970 avec781678 exemplaires (M pour Marienkov qui en était le concepteur). Pendant  la même périodes de nombreux accessoires voient le jour : objectifs, bagues allonges caisson étanche et crosse pour la chasse photographique qui font du Zenit un système complet.

Jusqu’alors les Zenit avaient des obturateurs à rideau sur le plan focal. Depuis l’apparition du Contaflex de Zeiss puis des Rétina de Kodak et du Bessamatic de Voigtlander  la vogue des Reflex à obturateur centraux n’épargnera pas le Zenit. Ainsi le Zenit 11 version sans cellule apparait à quelques exemplaires pour le marché intérieur (une rareté aujourd’hui). De 1964 à 1968 le Zenit 4 sera vendu (19740ex.), puis le Zenit 5 de 1964 à 1968, premier appareil 35mm à moteur incorporé(11616 ex.) et le Zenit 6 sur la même période vendu à seulement 8930 exemplaires.Les Zenit 4 et 6 relativement rares sont visibles dans ma collection.

La série des Zenit s’est enrichie de nombreux exemplaires avec les avancés technologiques des matériels photographiques. jusqu’en 1990 du Zenit E au Zenit 15 M sorti en 1987 de très nombreux modèles sont apparus dont certains destinés au monde scientifique ou industriel. Les derniers Zenit ont intégrés comme beaucoup d’appareils photo de l’électronique. je ne détaillerais pas cette dernière période car elle est très riche en rebondissement.

L’histoire du Zenit pourrait faire l’objet d’un livre à elle seule si je devais prendre le temps de la détailler modèle après modèle. Ma collection comporte de très nombreux modèle dont certains sont des collectors que j’espère vous montrer en vrai un de ces jours.